Par ses oeuvres charitables, l'Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem (L’OESSJ) soutient financièrement divers programmes d'aide en Terre Sainte (Jordanie, Chypre, Palestine et Israel). L’OESSJ permet ainsi d'aider matériellement et spirituellement les populations locales, et d'atténuer les effets désastreux de 70 ans de guerre sur les gens de toutes origines et confessions.

 

notre Mission

L’Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem est une institution laïque placée sous la protection du Saint-Siège. Il entend renforcer parmi ses membres la pratique de la vie chrétienne, soutenir et aider les œuvres et institutions de l’Eglise catholique en Terre Sainte, et de maintenir une église vivante pour que les lieux saints ne deviennent pas des musées.

Depuis le milieu des années 1900, de nombreuses familles chrétiennes ont quitté la terre Sainte à cause des guerres, des tensions ethniques, et des conditions de vie difficiles. Dans certaines régions, il reste seulement de 2% de chrétiens qui survivent tant bien que mal. En tant qu'institution laïque du Vatican, l'Ordre appuie les activités du Patriarche latin de Jérusalem qui vise à donner à ces gens une meilleure qualité de vie.

Depuis la fin du 19e siècle, l'Ordre a financé la construction de 40 écoles et désire maintenant aider à payer leurs coûts d'opération, incluant l'entretien des bâtiments et le salaire des quelque 900 enseignant(e)s et du personnel administratif. De nos jours, environ 19 000 élèves fréquentent ces écoles maternelles, primaires, secondaires et techniques. Ces élèves représentent environ 60% de chrétiens (catholiques, orthodoxes, etc.) et 40% de musulmans, et l'Ordre pense que ces jeunes pourront apprendre à vivre dans la paix et le respect mutuel s'ils se côtoient et jouent ensemble dès le jeune âge.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas un organisme philanthropique… Vous êtes appelés à mettre au centre et comme but final de vos œuvres, l’amour évangélique pour le prochain, afin de témoigner partout de la bonté et de l’attention avec lesquelles Dieu aime tout le monde “
— Sa Sainteté Le Pape François, le 16 novembre 2018, La Consulta, Rome